jQuery(document).ready(function($) { $('img[title]').each(function() { $(this).removeAttr('title'); }); });

Galerie

Nath fait des photos !

Fur­tive et joyeu­se­ment mal­adroite,
j’aime tout pho­to­gra­phier :
sauts, éclats de rire, d’en­fance et de lumière,
mou­ve­ments, regards…

Je me fau­file, le cœur au bord des yeux, dans vos répé­ti­tions, concerts, spec­tacles, joyeu­se­tés, fêtes, soi­rées pyja­ma, évé­ne­ments, stages, ate­liers de danse, soins, etc.
Bref, où vous me conviez !

Jouons à révéler/créer ce qui vous ressemble !

|

Tchina

Je me pose sur une fleur et toi, tu me trans­portes sur la déli­ca­tesse de ses pétales, sur le goût de ses cou­leurs et plus rien autour n’existe…

Au secours, je suis déjà en manque de ton regard…

Et… je reçois là, dans l’ins­tant, la lévi­ta­tion de ton sou­rire…
je m’a­ban­donne à pleu­rer…
où trouves-tu la jus­tesse du mou­ve­ment, l’arc en ciel de la pose !?!

Mer­ci pour la grâce de ton regard, silence joyeux…

Mer­ci pour la trans­pa­rence intime de ton accueil aux pré­sences du monde.

Tu me ravis de beau­tés et m’af­fecte au-delà du sacré de la vie…

Je te remer­cie de toute ma ten­dresse pour ton œil ins­pi­ré et ins­pi­rant.
Ta dou­ceur incar­née sou­tient mon être au monde d’une main si légère…

Mer­ci ma Manat, artiste de la vie

|

Val

Cueilleuse-semeuse de Beau­té, elle se tient là, prête à bon­dir joyeu­se­ment, tou­jours à l’af­fut de la Grâce qui pointe le bout de son nez à tout bout de champ…

Elle per­çoit, révèle et donne à voir les mer­veilles du monde, depuis les fré­quences du minus­cule – un grain de lumière sur le duvet d’un brin d’herbe – jus­qu’à l’im­men­si­té infi­nie – plé­ni­tude du ciel ou ten­dresse d’un regard, dou­ceur d’une main qui s’attarde…


Nour­ri­ture pour l’âme…
Images-dou­dous qui font du bien…

Oh que ce monde en a besoin… !
Alors mer­ci !!! 😀

Et puis, il y a aus­si cette façon qu’elle a de vous cap­ter en lumière, sans que l’on ne se rende compte de rien…

Et voi­là qu’on se voit comme on ne s’est jamais vu.e…

|

Mariella

Dans le regard de Nath, il y a un éclat du Sacré…

Quand je regarde ses pho­tos, je me sou­viens de mon amour pour le vivant, ma pla­nète et mes proches.
Une connexion s’é­ta­blit avec cette part de moi qui a tant de gra­ti­tude d’a­voir reçu la chance de tra­ver­ser la vie sur terre.
c’est bou­le­ver­sant…
Nath voit l’in­com­men­su­rable beau­té dans l’im­mense comme dans l’in­time, le petit, le discret.
Elle met en lumière ce qui était pas­sé inaper­çu de tous et donne alors à la cel­lule de vie qui se trouve face à son objec­tif la chance d’être vue dans sa véri­té, dans la plus nue des beautés.
Je ne sais pas com­ment elle fait, pour­tant la magie opère…
Cela est cer­tai­ne­ment dû au talent de l’être aimant…
J’ai tou­jours vu ses pho­tos comme l’ex­pres­sion d’une âme qui aime !
Comme si l’i­mage pou­vait se remettre en mou­ve­ment à tout moment…
Je connais Nath depuis 15 ans. Et moi qui ai du mal avec mon reflet, je ne garde dans mes sou­ve­nirs que ses por­traits car je m’y vois belle…
Mer­ci pour ton amour 🙂

|

Hélène

Un saut, haut si haut !
Et je suis ravie de décou­vrir mon amie légère dans l’envol’
Fixée pour l’éternité et tou­jours en mou­ve­ment
Mais qui donc a réus­si à cap­ter cette mer­veille ?
Je découvre Natha­lie atten­tive et humble, déli­cate et dis­crète, joueuse et pro­fonde, souple et fluide, joyeuse et grave. Une grâce.
Notre ren­contre, la ren­contre avec ses pho­tos m’offre pro­fon­deur et légè­re­té, un mer­veilleux mélange qui met mon cœur en joie, mon regard en mou­ve­ment, mon corps à l’écoute. Ses pho­tos révèlent mes sens.
Manat observe
Manat déam­bule, souple et dis­crète
Manat capte le vent dans les voiles, les herbes folles, les tous petits détails
lire plus

Ce qui nous échappe et com­pose notre uni­vers sin­gu­lier reprend vie, s’installe au pre­mier plan por­té par les cou­leurs flou­tées du monde. Elle sou­ligne, avec ses pho­tos, le pré­cieux de la vie, là sous nos yeux.
Elle suit les petits che­mins, les cou­leurs, les matières, elle capte les ambiances.
Ses images révèlent ce qui aurait pu nous échap­per encore.
Et elle des­sine les reflets d’une feuille, le brin de soleil, la trans­pa­rence de l’eau. Le moindre caillou est œuvre de la vie.
Chaque pho­to est Haï­ku.
Mou­ve­ments gra­cieux des corps, nature et pay­sages sont poèmes uniques.
Les expres­sions de cha­cun, de cha­cune, en cou­leurs vives ou estom­pées, les mou­ve­ments, la danse, les sou­rires ou les éclats de rire, le grain de peau, tout le fémi­nin du monde se mani­feste là.
Avec ten­dresse, rire, déli­ca­tesse, pudeur et humi­li­té elle sai­sit le plus intime de l’intime, l’essence sin­gu­lière du monde de cha­cun, de son mode d’être au monde.
On y sent presque les odeurs, on y retrouve fris­sons de chaud ou de frais, cou­rant d’air sur la peau, soleil du matin, humi­di­té de l’air.
Nos sen­sa­tions sont là, exa­cer­bées, retrou­vées, émer­veillées !
Mer­ci Manat pour les voyages sen­sibles, sub­tils et rêveurs, qui témoignent de la beau­té unique de chaque monde logé au cœur du monde qu’avec toi je par­tage.
Mer­ci, mer­ci, de tout mon cœur

|

Adeline

Ren­con­trer Natha­lie, c’est prendre le risque de tom­ber en Amour pour un tra­vail excep­tion­nel et de vivre un moment inou­bliable avec une mer­veilleuse per­sonne. De nature réser­vée, je me suis lais­sée ten­dre­ment empor­ter lors de notre séance pho­tos.
Natha­lie a illu­mi­né mon âme.

Mes pho­tos sur des jolis sites emplis d’amour !

ANIMA – danse libre du vivant

Efféa Agui­le­ra

Le Champ de l’Être

Rela­tion d’Aide par le Toucher

Terre et Source

O ! Boy quartet

Qi Gar­den – Qi Gong, Soins, Nature, Ateliers 

Carole Lunel

Luna­tiq

BEES – Bien-être ensemble et solidaire

Psy­cho-Logos

Rose­bud

ENVIE DE PHOTOS ?